Blog / Entre nous soit dit

samedi 26 janvier 2013 à 12:43

Le pire, c’est que ça marche. C’est comme si vous travaillez dans une entreprise. On vous présente quelqu’un, on vous dit que c’est votre chef. Vous voyez tous vos collègues lui lécher les bottes quand il est là et dire du mal de lui quand il a le dos tourné. Vous, vous n’êtes pas comme ça. Par respect envers votre chef, vous êtes droit et honnête à son égard. Résultat : vous vous faites saquer parce que ce soi-disant chef s’avère n’être qu’un misérable vaniteux qui aime qu’on lui lèche les bottes. Ça ne vous l’a jamais fait, à vous ? Moi, ça me le faisait tout le temps quand je travaillais.

Un commerçant qui ne lèche pas les bottes à ses clients est-il condamné à mettre la clef sous la porte ? Et moi, ai-je perdu tous mes lecteurs depuis le moment où j’ai ouvertement constaté notre absence d’amitié ?

Peut-être ne m’en reste-t-il qu’un seul. Un tout petit bonhomme curieux et silencieux continue à me lire. C’est égal, je continue d’écrire pour toi. Je ne te réclamerai pas d’argent pour me faire l’honneur de me lire. Je mets donc mon livre en vente libre, c'est-à-dire gratuit et sans condition.

Le recevras-tu ainsi ? Ce n’est pas évident parce qu’il y a la société entre toi et moi. C’est elle qui m’a enseigné les bases de l’écriture et c’est elle qui te transmet ce récit. Enfin, j’espère qu’elle te le transmettra parce que, sinon, ce n’était pas la peine que j’apprenne à écrire.

Qu’est-ce qu’elle veut ? Certainement pas de l’argent puisque c’est elle qui le fabrique. Mon témoignage est tout ce que j’ai à offrir mais peut-être qu’il dérange.

SEX AND DESTROY un nouveau son rock ? Préambule section 2 sur 6


Commentaires 2

Tu dois te connecter pour poster un commentaire. Si tu n'as pas encore de compte, inscris-toi tout de suite !
Ta note : 0
pas de note