Blog / Étonnats Voyageurs en Haïti

jeudi 17 décembre 2009 à 13:41


La première décennie du nouveau millénaire arrive au bout de sa carrière. 2010, déjà ! Fort heureusement, dans certains domaines en Haïti, on continue d’obtenir de beaux résultats. En tête de liste : La littérature ! Faut-il le rappeler, durant les années 2008 et 2009, des écrivains haïtiens ont lancé une offensive littéraire dont les retombées ne cessent de se propager. Le linguiste et critique Hugues Saint-Fort a même parlé de l’âge d’or de la Littérature haïtienne, et les faits semblent approuver sa clairvoyance. Ils sont nombreux, les romanciers qui reviennent au pays avec des Prix littéraires (et pas des moindres) dans leurs bagages. En plus, c’est sur cette île où s’épanouit une si merveilleuse littérature que les Étonnants-Voyageurs vont organiser leur première rencontre de 2010. Ils seront à leur deuxième Festival dans la capitale haïtienne. La première fois, c’était en décembre 2007.
Du 14 au 17 janvier, près de cinquante auteurs se réuniront à Port-au-Prince pour parler de leurs dernières productions et de leurs œuvres en général. Ils visiteront des écoles, iront dans certaines provinces, organiseront des débats, feront des lectures de textes et donneront peut-être des conférences. De quoi nourrir de beauté un public si fier déjà de sa belle littérature.

Voici la liste des participants :

Anglade Georges, (Haïti/Québec): Chronique d’une espérance ; L’Hebdo de Georges Anglade (2007-2008, L'Imprimeur II, PAP 2008.
Auguste Bonel (Haïti) : Poèmes (Nouvelle Revue française 576, janvier 2006)
Augustin Garry (Haïti) : Terre brûlée (Éditions Mémoire, Port-au-Prince, 2004)
Barberry Muriel (France) : L’élégance du hérisson (Gallimard, 2006)
Batraville, Dominique (Haïti) : Le récitant zen (Rivarticollection, New York, 2006)
Bramli Serge (France) : Le premier principe. Le second principe (J-C Lattès 2008)
Castera Georges (Haïti) : Le trou du souffleur (Caractères 2006)
Cavé Syto (Haïti) : Van Cortland Court (RivartiCollection, New York 20040
Charles Christophe J. Philippe (Haïti) : Je vous salue déesse, (2006)
Couder Régis (France) : L'acheteur de temps, (l'Une et l'Autre, 2008)
Dalembert Louis-Philippe (Haïti/France): Le roman de Cuba, (Éditions de Rocher 2009)
Darras Jacques (France) : Samuel Taylor Coleridge, La ballade du Vieux Marin (Poésie/Gallimard, 2008)
Devi Ananda (Ile Maurice) : Le sari vert (Gallimars 2009)
Dickner Nicolas (Canada) : Tarmac (Alto, Québec, 2009)
Djian Jean-Michel (France) : Rêver le Français (2008, 3x52’, Grenade Productions), Vincennes : Une aventure de la pensée critique (Flammarion, 2009)
Efoui Kossi (Togo) : Solo d’un revenant (Seuil, 2008)
Ejèn Manno (Haïti/Québec) : Aganmafwezay (Edisyon Près Nasyonal d’Ayiti, 2008)
Franketienne (Haïti) : La Diluvienne (Port-au-Prince : Spirale 2006)
Harris Eddy (États-Unis) : Paris en noir et black (Liana-Levi, 2009)
Joris Lieve (Belgique) : Les hauts-plateaux (Actes Sud, 2009)
Kanor Fabienne (France) : Anticorps (Gallimard, 2010)
Kauss Saint-John (Haïti/Québec) : Poèmes exemplaires (Éditions Joseph Ouaknine, Montreuil, 2007)
Laferrière Dany (Haïti/Québec) ; L'énigme du retour (Grasset 2009)
Lahens Yanick (Haïti) : La couleur de l’aube (Éditions Sabine Wespieser, 2008)
Large Josaphat-Robert (Haïti/États-Unis) : Partir sur un coursier de nuages (l'Harmarratn 2008)
Lebris Michel (France) : Nous ne sommes pas d’ici (Grasset, 2009)
Mabanckou Alain (Congo) : Black Bazar (Seuil, 2009)
Mathurin Rodolphe (Haïti) : Sens et Lieu - Dictatures et Contrées, (Pages Folles, 2007)
Milcé Jean-Ephèle (Haïti) : Pase m yon kout foli (Presses nationales d'Haiti, 2008)
N'Djehoya (République Centre africaine) : Un Sang d’encre (La Huit et ABSYNTHE production, 1997)
Noël James (Haïti) : Quelques poèmes et des poussières (Editions Albertine, Paris, 2009)
Pean Stanley (Haïti-Québec) : Zombi Blues (Montréal : La Courte Échelle, 1996 ; Paris : J’ai lu, 1999 ; Montréal : La Courte Échelle, 2007)
Pierre Claude C. (Haïti) : Le dit du lierre (Editions Zémès, 2006)
Pineau Gisèle (France) : Morne Câpresse (Mercure de France, 2008)
Prophète Emmelie (Haïti) : Les testament des solitudes (Mémoire d'encrier 2007)
Quadrupani Serge (france) : J’ai jeté mon portable (Rat Noir/Syros, octobre 2007)
Saint-Eloi Rodney (Haïti/Québec) : J’ai un arbre dans ma pirogue (Mémoire d’encrier, 2004)
Santos-Febres Mayra (Porto-Rico) : Nuestra Señora de la Noche (2006)
Tavernier Janine (Haïti) : La Gravitante (Presses nationales d’Haïti, 2007)
Trouillot Evelyne (Haïti) : Le mirador aux étoiles (2007)
Trouillot Lyonel (Haïti) : Yanvalou pour Charlie (Actes Sud 2009)
Vezina Michel (Canada) : Sur les rives (Coups de tête, 2009)
Victor Gary (Haïti) : Saisons de porcs (Mémoire d'encrier 2009)
Wheatle Alex (Angleterre) : Island song (Au diable vauvert, 2007)
Widelman John Edgar (États-Unis) : Le rocking-chair qui bat la mesure (Gallimard, 2008)

Pour plus de renseigements, visitez le site des Étonnants-Voyageurs


Commente

Tu dois te connecter pour poster un commentaire. Si tu n'as pas encore de compte, inscris-toi tout de suite !

  • 70

    JRLeonidas211 20 décembre 2009

    Compliments à tous les lauréats haïtiens des prix littéraires 2010
    Bravo
    Jean-Robert Léonidas


  • 70

    JRLeonidas211 20 décembre 2009

    • Manifestion littéraire Etonnants-voyageurs, Haïti. Mi-janvier 2010. Nous avons besoin de ces manifestations. A la gloire d'Haïti et de notre littérature. Dans la foulée des activités littéraires, ne pas oublier nos provinces, la Grand-Anse en particulier, bastion de la littérature dont Jérémie, sa capitale, a été baptisée « cité des poètes » cité traditionnelle de la littérature, comme les autres provinces d'ailleurs, a besoin d'être comptée." C'est la seule ville où l'on entre par le cul" (D. Laferrière). Pourtant la Grand- Anse est le berceau d’Edzer Vilaire, de Jean-JosephVilaire, Edmond Laforêt, Emile Roumer, Jean Brierre, René Bélance, Regnor Bernard, René Philocthète, Raymond Chassagne, Thimotée Paret, Roland Paret, Serge Legagneur, Jean-Claude Fignolé, Claude Pierre, Jacqueline Beaugé, Josaphat Robert Large, Syto Cavé,Jean-Robert Léonidas... Je me réjouirai avec vous tous, de Jérémie étant. A propos, je viens de faire paraître un beau livre Rêver d'Haïti en couleurs, Cidihca, Montréal,2009 (Photos Frantz Michaud, Textes de Jean-Robert Léonidas. Préface de l'incontournable Gérald Bloncourt).
    • Amitiés à tous. Littérairement vôtre, Jean-Robert Léonidas, Rue Emile Roumer Jérémie.


  • 70

    JRLeonidas211 20 décembre 2009

    Bravo, Josaphat Large. Bravo Etonnants voyageurs. Nous avons besoin de ces manifestations. A la gloire d'Haïti et de notre littérature. Dans la foulée des activités littéraires, ne pas oublier nos provinces. Jérémie notre cité de la littérature, comme les autres province d'ailleurs a besoin d'être comptée." C'est la seule ville où l'on entre par le cul" (D. Laferrière), la ville de Vilaire, Laforêt, Roumer, Bernard, Jean-Claude Fignolé, Claude Pierre,Jacqueline Beaugé, Josaphat Robert Large, Syto Cavé et Jean-Robert Léonidas... Je me réjouirai avec vous tous de Jérémie étant. Amitié à tous. Littérairement vôtre, Jean-Robert Léonidas, Rue Emile Roumer Jérémie. A propos je viens de faire paraître un beau livre Rêver d'Daïti en couleurs, Cidihca, Montréal,2009 (Photos Frantz Michaud, Textes de Jean-Robert Léonidas. Préface de l'incontournable Gérald Bloncourt.). Amitiés à tous, Jean-Robert Léonidas

Ta note : 0
pas de note